L’importance du repos chez le pratiquant de CrossFit

Checking fitness results. Young beautiful athletic girl in sportswear sitting on wooden crossfit

Table des matières

Bruce Lee disait “ La force du corps rend l’esprit plus fort, la force de l’esprit rend le corps plus fort.” Il est donc tout aussi important de s’entraîner que d’apprendre à se reposer.


Le modèle d’entraînement selon CrossFit

Le modèle de schéma CrossFit “3 jours d’entrainement / 1 jour de repos, 2 jours d’entrainements et 1 jour de repos” est le plus répandu. Malheureusement, il ne convient pas forcément à tout le monde en fonction de son style de vie, bien qu’il soit sûrement le plus équilibré entre les phases actives et les phases de repos.

CrossFit propose également un modèle d’entraînement type “5 jours d’entrainements / 2 jours de repos” pour consacrer son week-end à autre chose que l’entraînement.

Ces deux plans d’entraînement sont ceux que prescrit CrossFit dans le guide d’entraînement du niveau 1. Nous pouvons donc constater que chacun d’eux propose 5 entraînements maximum par semaine.


Comment organiser ses semaines d’entraînement ?

Si vous débutez le CrossFit, nous vous conseillons d’augmenter la fréquence de vos entraînements progressivement. Cela ne sert à rien de venir à la box 6 jours sur 7. C’est d’ailleurs quelque chose que nous déconseillons à CrossFit Mougins.

Laissez votre corps s’adapter à ce nouveau style de vie, à cette nouvelle haute intensité, en commençant par 2 ou 3 séances par semaine par exemple, puis en réaliser 4, et au maximum 5 séances par semaine.

Ne pas laisser à votre corps le temps de s’adapter à la haute intensité est un risque de vous faire tomber dans ce qu’on appelle le surentraînement. Cela peut se manifester par une simple baisse de forme ou de motivation, mais le plus gros risque auquel n’importe quel pratiquant s’expose à cause d’un surentraînement est la blessure. Commencez progressivement et prenez des jours de repos.

Mais pratiquer le CrossFit depuis plusieurs années ne vous garantit pas de ne pas faire face un jour au surentraînement puisque c’est le travail intensif excessif qui est le déclencheur. Cela entraîne un effondrement neuro-endocrinien et les cellules nerveuses qui contrôlent tout un tas d’hormones comme le sommeil, la faim et le métabolisme se retrouvent ainsi vivement malmenées.


Optimiser les jours de repos

Les jours de repos (de 2 à 4 par semaines) permettent votre reconstruction musculaire et votre reconstruction nerveuse. Durant ces journées off, on vous préconise de pratiquer les activités suivantes : massages, cryothérapie, mobilisation, méditation, relaxation.

Afin de maximiser sa récupération, des routines et de nombreuses petites actions peuvent être mises en place :

  1. Mangez comme les autres jours afin de maintenir un apport calorique suffisant et de qualité. Évitez de tomber dans “l’hyper calorique” de mauvaise qualité en faisant de vos jours de repos des cheat meals illimités.
  2. Hydratez vous ! Que ce soit sur les jours d’entraînement ou les jours de repos, gardez une bonne hydratation tout au long de votre journée afin de favoriser le bon fonctionnement du cerveau et de l’humeur, de réguler la température du corps et d’éliminer les toxines. Moins 2% de déshydratation suffisent pour diminuer vos performances et altérer vos fonctions vitales.
  3. Prenez du temps pour vous : la méditation, la mobilisation, les étirements, la cryothérapie, les massages thérapeutique ou auto massage seront bénéfiques pour votre corps et votre esprit.

Profitez d’un moment pour vous mobiliser, faire des exercices de respiration ou pourquoi pas, prendre une douche ou un bain froid.

Au plus vous prenez soin de votre corps, au plus vous préviendrez les blessures. Vous réduirez les tensions musculaires avec les massages, vous créerez de l’espace articulaire avec la mobilisation, vous saurez mieux gérer le stress et l’excitation par la méditation et les exercices de respirations.

Enfin, vous pouvez également transformer un jour de repos en jour de repos actif : réalisez des exercices à faible intensité comme le vélo ou la marche afin de favoriser le flux sanguin.


Quelles plateformes utiliser pour sa récupération ?

Nous avons testé deux applications que nous vous recommandons fortement :

  • Pour la mobilisation et les étirements : GOWOD
  • Pour la méditation et la capacité respiratoire de qualité : RespiRelax

Bien évidemment, il existe plusieurs autres applications. A vous de trouver celle qui vous convient le mieux.


Écouter son corps

Pour finir, il est important de différencier le fait d’écouter son corps et d’écouter sa tête. Apprenez à reconnaître les signaux que votre corps vous envoie (grosse fatigue, courbatures) afin de mieux vous connaître et ainsi vous faire sortir de votre zone de confort lorsque vous êtes en capacité de le faire.

Joe Westerlin (un entraîneur et formateur de CrossFit) a dit “Choisissez le repos avant qu’il ne vous choisisse”. Si vous prenez suffisamment de repos, que vous pratiquez des méthodes de récupération optimale, vous préviendrez les blessures, augmenterez votre bien-être et vos performances.

On vous donne rendez-vous à CrossFit Mougins pour venir essayer